Les mots pour désigner les différentes sexualité se sont mulitipliés

Ces dernières années, la pluralité des sexualités s’est affirmée avec la libération de la parole et l’ouverture des mentalités. Lexique des seize orientations qui ont aujourd’hui un nom.

Le développement des termes pour distinguer les différentes sexualités a été lent : l’hétérosexualité était implicitement imposée dans les sociétés, même si la bisexualité et l’homosexualité ont toujours existé. D’ailleurs, « homo » n’a été inventé qu’en 1886 par le Docteur Ebing pour désigner des relations exclusivement entre personnes de même sexe.

De nouvelles sexualités sont apparues, indépendamment du genre (masculin, féminin ou non-binaire voire androgyne). Loin de coller des étiquettes, ce lexique fourni tend à permettre à chacun de mettre un mot sur ses désirs.

A comme

  • Androsexuel 

Personne attirée sexuellement et émotionnellement par la masculinité, que ce soit une femme masculine ou un homme masculin, indépendamment du fait qu’elle ou il soit lesbienne, hétéro, gay.

  • Androgynosexuel 

Personne attirée par les personnes qui possèdent à la fois des traits masculins et féminins, les androgynes.

  • Asexuel

Personne qui ne ressent pas d’attraction sexuelle envers autrui. C’est une attirance sur le plan esthétique ou intellectuel (parfois de la tendresse).

Pour ceux qui se questionneraient sur le fait d’être asexuel, voici une vidéo de la chaîne Youtube d’Antastesia :

  • Aromantique

C’est un peu le même principe que l’asexualité mais au niveau amoureux. Certaines personnes ne ressentent pas d’attirance romantique et ne tombent donc pas amoureux.  Au contraire, les termes alloromantiques ou zedromantique désignent les personnes qui ressentent une attirance romantique quelconque.

  • Autosexuel 

Personne qui est attirée sexuellement et émotionnellement par elle-même.

D comme…

  • Demisexuel 

Personne qui ne ressent pas d’attirance sexuelle, sauf si elle a déjà noué des liens affectifs profonds avec une personne.

  • Demiromantique 

Comme une personne demisexuelle, une personne demiromantique ne ressent pas d’attirance sentimentale envers autrui, sauf si elle a déjà noué des liens affectifs profonds avec une personne.

G comme…

  • Gynesexuel

C’est comme l’androsexualité, mais du côté féminin. Il s’agit d’une personne attirée sexuellement et émotionnellement par la féminité. Une personne gynesexuelle pourrait sortir avec une femme cisgenre féminine, une femme trans féminine ou un garçon très efféminé.

  • Graysexuel 

Un graysexuel se place dans la zone grise entre l’asexualité et la sexualité, ils peuvent aussi se dire en même temps gay, hétéro ou toute autre identité sexuelle.
 

L comme…

  • Lithromantique

Selon Asexuality.org, ce terme décrit « une personne qui éprouve des sentiments amoureux mais ne souhaite pas que ceux-ci soient réciproques ».

P comme…

  • Pansexuel (ou omnisexuel) 

Personne qui se sent sexuellement attirée par n’importe quel genre de personne (homme, femme, cis, trans…). Les pans se distinguent des bisexuels car ils incluent davantage les non-binaires et les personnes trans, par exemple, dans leur sexualité. Ils ne posent pas la question de l’objet de leur désir en fonction du genre, de l’orientation sexuelle, de l’identité de genre.

La pansexualité et ses différences avec la bisexualité :

  • Panromantique 

Une personne qui est attirée sentimentalement, mais pas sexuellement, par tout type de personnes, indépendamment de leur sexe ou de leur genre.

  • Polyamoureux/polysexuel 

Désigne une personne capable d’entretenir deux, ou plus, relations amoureuses ou sexuelles suivies d’intensité quasi-similaire (de vraies histoires d’amour parallèles).

Q comme…

  • Queer-platonique 

Personnes qui ont des relations « pas vraiment sentimentales » mais qui passent par des liens affectifs très forts, souvent plus profonds ou intenses que ceux qui définissent traditionnellement l’amitié.

S comme…

  • Sapiosexuel

C’est une personne attirée sexuellement et émotionnellement avant tout par l’intellect d’une personne, par son intelligence, sa vivacité d’esprit. On est à la fois sapiosexuel et hétérosexuel, gay ou bisexuel, indépendamment du genre (masculin, féminin, non-binaire, androgyne) ou de l’identité de genre (trans, cis…).

  • Skoliosexuel

Selon Genderqueerid.com, la skoliosexualité se réfère à « l’attirance sexuelle envers les individus non-binaires (qui ne se reconnaissent pas dans l’opposition entre les genres féminin et masculin) » ou ceux qui ne se définissent pas en tant que cisgenre.

Vous-y retrouvez vous parmi cette farandole de termes ? Et si oui, avez-vous identifié votre sexualité ? N’hésitez pas à nous le dire dans l’espace commentaires !

Matéo DUFOUR