sexualité-pénis-risques

Certes, la pratique du sexe, c’est le plaisir avant tout. Mais il y aussi des risques physiques, autant pour les hommes que pour les femmes, plus ou moins graves.

Les risques chez l’homme

  • Fracture du pénis

Lors d’un rapport sexuel, le pénis peut se casser ou plutôt se déchirer, car il est constitué de corps caverneux. Il s’agit d’une blessure qui intervient la plupart du temps dans une position spéciale : quand la femme est sur l’homme. C’est malgré tout un accident assez rare. Un désagrément douloureux qui peut aussi être occasionné par une masturbation trop vigoureuse.

Pour réparer le membre endommagé, il faut aller voir un médecin et avoir recours à une opération chirurgicale. Sinon, il y a des risques de troubles permanents de l’érection ou de déformation du sexe.

  • Amputation

En 2013, deux journaux colombiens rapportaient le cas d’un homme amputé de son pénis. Pourquoi ? Overdose de viagra, provoquant une érection persistante et douloureuse. A l’hôpital, les médecins lui diagnostiquent une inflammation et une fracture du pénis et craignent un risque de gangrène. La décision est prise d’amputer.

Les risques chez la femme

  • Déchirure vaginale

Il s’agit de coupures plus ou moins grandes du vagin. Ces lésions provoquent un inconfort voire une douleur pendant un rapport mais ne sont pas très graves en elles-même. Cela est dû à une sécheresse intime qui peut s’éviter avec l’utilisation de lubrifiant.

  • Infection urinaire

Chez les femmes, les rapports sexuels sont souvent la cause d’une infection urinaire. C’est l’urètre qui peut être contaminé par des bactéries présentes à l’entrée du vagin, provoquant ainsi ce qu’on appelle une cystite. Pour les éviter, il faut uriner avant et après le rapport et boire beaucoup d’eau.

Les risques mixtes

  • Maux de tête

Hommes comme femmes peuvent ressentir des maux de tête au moment ou juste après l’orgasme. La douleur, fulgurante, part du bas du crâne et remonte vers le haut, au niveau des yeux. Le phénomène toucherait une personne sur 100. Les scientifiques avancent deux causes. La première, une forte tension musculaire pendant le rapport, tension qui peut venir des cervicales et irradier vers la tête. L’autre cause avancée est une augmentation de la pression sanguine dans le cerveau.

  • Arrêt cardiaque

Selon une étude datant de 2011, avoir des rapports sexuels vigoureux multiplie par trois les risques d’arrêts cardiaques juste après l’acte, surtout chez les personnes inactives. Cependant, ce genre d’incident ne touche que très peu de monde : une sur 10 000 parmi les personnes inactives.

  • Cancer

Une étude récente fait le lien entre sexe oral et cancer. Selon les conclusions de l’étude, les personnes ayant pratiqué des fellations avec six personnes ou plus dans leur vie auraient presque neuf fois plus de chances de développer un cancer de la bouche ou de la gorge.

  • Hémorroïdes

Les hémorroïdes arrivent en général à la suite d’une sodomie (pénétration par l’anus). L’anus est une zone sensible avec beaucoup de nerfs et de vaisseaux sanguins sujets à la dilatation. La pénétration avec un sexe ou un sextoy trop gros peut favoriser l’apparition d’hémorroïdes. Comme une sodomie trop brutale peut entraîner des déchirures anales et rectales ou des ruptures de sphincters.

Quelques conseils pour pratiquer la sodomie de la part d’un sexothérapeute :

Au-delà de ces risques physiques, il existe aussi des risques bactériels avec certaines IST, qui ne sont pas toutes mortelles.

Matéo DUFOUR

One Reply to “Quels sont les risques de la pratique du sexe ?”

Laisser un commentaire