Illustration d'un soutien gorge et de préservatifs

Contrairement à ce que l’on entend souvent, la pornographie n’est pas un phénomène nouveau. Au contraire, elle existe depuis de nombreuses années. Le seul fait est qu’avant, le terme pornographie n’avait pas encore été inventé. On parlait alors plutôt de « scènes obscènes »

À l’heure des polémiques de la pornographie, tolérée par les uns, inacceptable par les autres, certains se tournent parfois vers les grecs anciens, dont le sujet n’était pas des moindres. En effet, dans plusieurs grandes villes comme Athènes ou bien Rome, étaient construits des temples dits « Aphrodite ». La liberté sexuelle y coulait à flot. C’est dans ces lieux que les premiers graffitis pornographiques sont apparus et aux yeux de tous. Ces représentations érotiques étaient souvent liées à des forces surnaturelles, provenant de leurs croyances religieuses et culturelles. 

À cette époque, ces peintures murales étaient pour eux de l’art et non des images a caractères pornographiques comme on peut le dire aujourd’hui. 

La pornographie « sous le manteau »

Au Moyen Âge, la sexualité est plus que réglementée par l’Église. Ce n’est pas pour autant que la pornographie va disparaître. Au contraire. À cette époque, les récits et les images pornographiques se feront plus discrets. C’est le début de la littérature « libertine », avec le codage des textes. 

En 1524, le graveur Marcantonio Raimondi, brave les interdits et publie, I Modie, un ouvrage pornographique. Le premier guide des positions sexuelles. A cette époque, l’ouvrage de Rabelais avec « Pantagruel » est également condamné. 

L’après-guerre 

C’est après la première guerre mondiale que la littérature pornographique sera reconnue. Ce sont des auteurs comme Apollinaire, Anaïs Non ou encore Henry Miller, qui donneront à cette littérature sa réputation. Cette période est aussi le début du cinéma. Les images pornographiques deviennent ainsi de plus en plus réalistes. 

La  « révolution sexuelle » 

C’est dans les années 60, lors de la « révolution sexuelle » que la pornographie telle qu’on la connaît aujourd’hui fera son apparition. Les premiers films pornographiques sont diffusés publiquement en Suède, afin d’éduquer sexuellement les jeunes. Dans les années 60 à 70, les choses évolueront rapidement et les films pornographiques seront alors autorisés au cinéma. 

Néanmoins, les salles seront vites interdites au mineurs. En France, la production de films pornographiques devient difficile avec l’invention du classement X, multipliant les contraintes de diffusion. 

Venez en découvrir plus sur l’âge d’or du cinéma pornographique sur France Culture

La pornographie 2.0 

Avec l’apparition d’Internet, les images et les films pornographiques sont accessibles à tous, en un seul clic. Ces images sont maintenant consommées de manière individuelle, avec des scénarios, des fantasmes de plus en plus personnalisés. Selon un sondage IFOP de mars 2017, 14% des onze ou douze ans et plus de la moitié des quinze et 17 ans ont déjà visionné une vidéo à caractère pornographique. Le risque : l’adolescent ou l’adolescente peut croire que ces scènes de sexes sont la réalité et se sentent obligés de les reproduire. Le images pornographiques que l’on peut trouver sur Internet restent et resteront des images de fantasme et ne représentent pas la réalité lors des rapports sexuels. 

Elisa BRUNEAU

One Reply to “La pornographie et son évolution”

Laisser un commentaire