Si l’on en croit l’OMS, le sport englobe les loisirs, les déplacements en vélo ou à pied… mais aussi les “activités ludiques”. Pour rester en bonne santé, l’institution recommande d’ailleurs de pratiquer toutes les semaines l’équivalent de 2h30 d’activité d’endurance modérée ou 1h15 d’activité intense par période d’au moins 10 minutes. Alors le sexe remplit-il ce critère ? Et bien des fois oui mais… d’autres non.

Alors oui, l’essoufflement arrive pendant le sexe, parfois jusqu’à la transpiration ou l’accélération du cœur. Mais au niveau des calories, le sexe est loin de surpasser le sport à moins d’utiliser des positions bien particulières.

Matéo DUFOUR

Laisser un commentaire