Avez-vous déjà entendu parler de l’écosexe ? Pour beaucoup, c’est seulement une pratique sexuelle insolite. Ce mouvement anglo-saxon s’articule en réalité autour de la défense de l’environnement et des libertés des êtres vivants.

Vous aimez vous promener dans la nature ? Toucher les arbres ? Vous pourriez faire partie du mouvement écosexe.
Au-delà des performances artistiques et sexuelles mises en avant, comme le mariage avec une rivière, la masturbation au milieu des arbres, ce mouvement anglo-saxon est beaucoup plus large, entre défense de l’environnement et des libertés sociétales. Mais tous, qu’ils soient militants écologiques, étudiants, performeurs ou chercheurs se retrouvent autour de la recherche d’une sexualité libre et liée au respect du vivant.

Pour en savoir davantage sur l’écosexe, nous avons rencontré les étudiants de Master d’Art du spectacle de Lyon 2. Ils ont organisé en mars 2019 une journée d’ateliers et la projection du film documentaire « Ecosex, a user’s manual » de la réalisatrice Isabelle Carlier.

C’est grâce à leur intervenant, Julien Ribeiro , que ces étudiants ont travaillé sur le sujet. Ce co-fondateur du Lavoir public, salle de spectacles et d’événements, s’intéresse au mouvement queer et féministe. Il connaît depuis plusieurs années Annie Sprinkle, figure emblématique de l’écosexualité.

Sophie REPOUX & Alexia JEANNEY

Laisser un commentaire