Lubrifiant à base d'huile

Généralement utilisés pour pallier une sécheresse vaginale ou pour les rapports anaux, les lubrifiants permettent des rapports plus agréables. Mais face à tous les produits qui existent, il est possible d’être perdu. Comment bien choisir son lubrifiant ?

La lubrification vaginale est un processus naturel qui naît du désir. Lorsque la femme est sexuellement excitée, les parois du vagin vont transpirer. Cette lubrification est faite d’eau en grande partie. Malheureusement il arrive qu’elle ne se produise pas en quantité suffisante. Eh oui, la lubrification naturelle est liée au désir. Elle n’arrive donc pas sur commande, un peu comme l’érection chez l’homme. Ce phénomène se nomme la sécheresse vaginale.

Généralement, cela se produit lors de la ménopause ou lorsque la jeune femme souffre de mycose vaginale. Toutefois, le manque de lubrification peut aussi être d’ordre psychologique. Si la femme n’a pas suffisamment de désir ou si elle a peur d’avoir mal. C’est là qu’intervient le lubrifiant. Il va rendre votre rapport sexuel plus fluide et est très facile d’utilisation. Il faut savoir qu’il en existe trois types. Ceux à base d’eau, ceux à base de silicone et ceux à base d’huile.

Le lubrifiant : obligatoire pour la sodomie

Les lubrifiants sont également très recommandés pour les rapports anaux. Contrairement au vagin, la zone anale ne se lubrifie pas naturellement. Il est donc très important d’utiliser un lubrifiant. Choisissez-en un à base d’eau ou de silicone. Ceux-ci sont compatibles avec l’usage d’un préservatif. Certains gels sont d’ailleurs spécifiquement conçus pour la sodomie. Ils contiennent certaines substances servant à l’anus de se relâcher.

Le lubrifiant à base d’eau

Ce sont eux les plus connus et les plus utilisés. Ils sont généralement recommandés par les gynécologues puisqu’ils présentent peu de défauts. En effet, ils sont très hydratants, comestibles (le contact oral ne présente aucun danger) et s’utilisent aussi bien avec un préservatif, un sextoy ou un pénis. Et puis, la gamme de lubrifiants à base d’eau est très large. Sous forme de gel mais aussi sous forme liquide. Mais ce n’est pas tout, si vous cherchez à pimenter votre vie sexuelle, vous trouverez forcément votre bonheur. Ils peuvent être aromatisés, colorés, à effet chauffant, stimulateur ou retardateur d’orgasme. Il existe également des lubrifiants bio. Mais attention, ils sèchent rapidement et on ne peut pas les utiliser dans l’eau car ils se dissolvent complètement.

Les lubrifiants à base d'eau sont souvent prescrits par les gynécologues

Le lubrifiant à base de silicone

À l’inverse des lubrifiants à base d’eau, les lubrifiants silicone sèchent moins vite. On en trouve d’ailleurs sur tous les préservatifs, ce qui les rend donc compatibles avec ces derniers. Et puis, ils peuvent s’utiliser dans l’eau sans problème. Cependant, ils ne sont pas compatibles avec les sextoys ou jouets sexuels en silicone. Et puis, même s’il n’est pas dangereux, le lubrifiant à base de silicone n’est pas recommandé pour le sexe oral. Le gout en bouche n’est pas forcément agréable.

Le lubrifiant à base d’huile

Ils se font de plus en plus rare. Ils sont dorénavant vendus avec une huile de massage. De plus, ils ne sont pas compatibles avec les préservatifs. Ils peuvent l’abîmer et créer des petits trous. Ils sont également très gras. Les lubrifiants à base d’huile peuvent faire penser à de la vaseline. Lors des rapports vaginaux et anaux, son usage peut créer des risques d’infections. Les lubrifiants à base d’huile sont plutôt conseillés aux hommes lors des rapports anaux ou pour la masturbation masculine.

Les lubrifiants végans et bio

Eh oui, les lubrifiants végans ça existe. Si vous aimez manger sans gluten et faire l’amour sans produit chimique, c’est un très bon moyen de vous faire plaisir. Comme expliqué un peu plus haut, il existe aussi des lubrifiants bio. Qu’il soit à base d’eau, d’huile ou de silicone vous pouvez opter pour le bio.

Jean Etienne CELLE

Laisser un commentaire