La sapiosexualité

Les adeptes de la sapiosexualité se disent attirés par l’intellect plus que par l’apparence d’une personne. Cette définition enrichit l’éventail des sexualités possibles. Découvrez toutes les facettes de cette orientation sexuelle.

C’est la revanche des geeks. Depuis quelques années, le terme sapiosexuel se répand sur les réseaux et les sites de rencontres. Être intelligent, c’est sexy. Récemment, Marlène Schiappa, Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations a déclaré être sapiosexuelle.

Mais la sapiosexualité c’est quoi ? Pour Wikipédia, une personne sapiosexuelle est donc tournée vers l’intelligence, peu importe si la ou le partenaire est un homme, une femme ou une personnes transsexuelle etc. Selon une étude menée en 2018 par des chercheurs australiens, 8% de la population mondiale serait sapiosexuelle.

Être sapiosexuel n’exclut pas la bisexualité ou la pansexualité. Il s’agirait d’un moyen pour se rapprocher de la réalité et de la pensée plutôt que l’apparence.

Un phénomène nouveau ?

Même si ce terme connaît un certain succès depuis quelques années, le concept n’est pas nouveau. Au contraire. Beaucoup de personnes érotisent l’intelligence. Un des exemples les plus célèbres est Marilyn Monroe. Il suffit de regarder les hommes qui ont partagé sa vie pour entrevoir son attirance pour les hommes cultivés. Toutefois, les sites de rencontres reflètent particulièrement bien l’arrivée de cette tendance des sapiosexuels. Ces sites s’adaptent à l’évolution de l’humain. Il est d’ailleurs fréquent de voir apparaître certains profils où les gens se définissent comme des « pansexuels », « homosexuels » et désormais « sapiosexuels ». OKCupid fut d’ailleurs le premier à concrétiser cette tendance en ajoutant cette option dans les choix de recherche. Une application spécialement dédiée à la sapiosexualité a également vu le jour.

Les signes qui montrent que vous êtes peut-être sapiosexuel

L’amour et la sexualité n’ont pas fini de voir leurs codes bouleversés. Découvrir que l’on est sapiosexuel implique une vision différente de l’amour. Un amour où le cerveau prime sur le physique.

Jean Etienne CELLE

Laisser un commentaire