doigt néon sexy

La semaine dernière, Décomplexe by ISCPA laissait la parole à Lucas. Il nous racontait son expérience avec une prostituée, acte qu’il regrette encore aujourd’hui. C’est au tour d’Anthony, 22 ans de s’exprimer. Contrairement à Lucas, il conseille cette pratique.

« C’était l’été de mes 19 ans et j’étais avec un groupe de potes en Espagne. Sur le chemin du retour, on s’est chauffé à trois et on s’est dit qu’on allait voir à l’intérieur d’un bar pour savoir comment c’était. On se disait que si on craque, on craque… Et on a craqué. 

C’était un bar normal sauf que quand tu vas à l’intérieur, au lieu d’avoir des gens bourrés qui dansent, et bah là, tu as des filles en sous-vêtements, bikinis et qui ont un profil d’actrice porno. Tu n’as pas l’habitude de voir ça. Et rien qu’avec ça, tu peux craquer. Mais en plus avec l’alcool…

Donc on a pris notre conso (boisson), je commence à boire un verre, deux verres. Ça faisait même pas dix minutes qu’on était là, qu’elles nous sautent dessus. Tu es un bout de viande pour elles. Et puis elles viennent direct pour commencer à te chauffer. Elles te demandent comment tu t’appelles, elles te touchent petit à petit, elles jouent un peu avec leur corps, etc. Après, l’alcool monte ! Elles commencent à te « caresser dans le sens du poil » et elles te proposent de monter dans les chambres.

Donc on y est allé. Elles nous parlent quand même d’un minimum d’hygiène. Elles disent que si on n’a pas pris de douche, il y en a une dans la chambre. Les capotes, elles les fournissent. Elles les ouvrent devant toi même. Elles ont des lingettes pour nettoyer au niveau du sexe. Donc on voit bien que l’hygiène, c’est important. Les chambres sont nettoyées après chaque « baise », les draps aussi. 

J’avais vu sur Internet qu’elles avaient des petites techniques pour éviter de faire un vrai acte sexuel, pour qu’il n’y ait pas de pénétration.

Anthony

Vient le moment où elle me dit combien ça coûte. À moi, elle avait dit 50€ mais j’étais quand même allé voir sur Internet avant, histoire de ne pas passer pour un pigeon. J’avais lu qu’il fallait dire que ce n’était pas la première fois qu’on venait dans un bordel, qu’on était des habitués en citant les endroits où nous allions. C’est pour éviter que la prostituée commence à faire des plans foireux et mettre des tarifs démesurés. Donc j’ai fait le mec confiant et elle a baissé le prix. Après, elle te propose des trucs en plus, du genre des faciales, des branlettes espagnoles, la sodomie… Elle propose plein de choses. Elle m’avait dit que je pouvais tout faire pour 120€. Je lui ai dit que ça servait à rien, que c’était trop cher et de laisser tomber. Donc elle a baissé à 50€ pour une sodomie et une baise normale. J’ai accepté. 

previous arrow
next arrow
Slider

J’avais vu sur Internet qu’elles avaient des petites techniques pour éviter de faire un vrai acte sexuel, pour qu’il n’y ait pas de pénétration. Elle s’était mise en cow-girl (sur lui) et moi, de fait, je ne voyais pas ce qu’il se passait. Je la voyais de face et elle avait gardé mon sexe dans sa main pour faire comme si c’était rentré. Comme j’étais au courant de tout ça, je lui ai dit « tourne toi, j’ai pas envie que tu me fasses des plans foireux ». Et là, elle a vu que je m’y connaissais un minimum. Alors on a fait ce qu’on avait à faire.

Ce sont des personnes normales

Anthony

Une fois terminé, je suis sorti, elle m’a accompagné et m’a payé un dernier verre. Après, j’ai rejoint mes potes dehors. D’ailleurs, c’est possible de demander d’autres services que le sexe. Typiquement, elle m’avait payé un verre, mon pote s’était fait masser, des fois certains vont juste discuter avec elles. Parce que ce sont des personnes normales quoi !

Je ne regrette pas du tout. Limite, je le conseille puisque c’est marrant à voir et à faire avec ses potes. Après, ça peut devenir très dangereux pour certaines personnes. J’ai un pote qui est tombé amoureux d’une prostituée et elle avait joué avec son cerveau. Du coup, il n’est pas rentré en France et il est resté en Espagne pendant je ne sais combien de semaines et il payait pour la voir. Puisque lui, dans sa tête, c’était sa meuf. C’était devenu son pigeon quoi. Il payait cher pour qu’ils puissent se voir, pour coucher ensemble. »

En conclusion, renseignez-vous sur Internet, surtout si c’est la première fois. Il y a pleins de petites astuces pour savoir comment se comporter avant d’avoir recours aux services d’une prostituée !

Cliquez ici pour lire le témoignage de Lucas.

Propos recueillis par Valika ROBERT

Laisser un commentaire